Consultations

11 bis - 13 Bd Raspail
75007 PARIS

Téléphone

01 45 89 99 45

PRECISIONS TECHNOLOGIQUES DES LASERS EXCIMER ACTUELS.

Les systèmes "Eye Tracker"

Le centrage de la photo ablation se fait sur l’axe visuel ou sur le centre de la pupille du patient. Un système de caméra vidéo repère le centre du traitement et suit les mouvements de l’œil. Si l’œil bouge, le laser suit les mouvements très rapidement ce qui empêche tout décentrement. En cas de mouvement trop important, il bloque le laser et arrête tout traitement.

L’économie de tissu : "Tissue saving"

La photo ablation au laser excimer diminue l’épaisseur de la cornée. Les lasers les plus récents permettent d’utiliser moins d’épaisseur de cornée avec le même résultat réfractif.

Le centrage du traitement sur l’axe visuel et non sur le centre de la pupille.

Le même examen que celui décrit plus haut permet de repérer l’axe visuel et le centre de la pupille. Lorsque les deux axes sont distincts (angle Kappa élevé, fréquent chez les hypermétropes) le laser prend l’axe visuel comme centre du traitement ce qui évite les décentrements et améliore les résultats.

Le traitement des aberrations de haut grade.

L’examen préopératoire comprend une aberromêtrie mesurant les aberrations de bas grade (correspondant à l’amétropie à traiter) et des aberrations de haut grade.
Une cornée normale ne doit pas avoir d'aberrations cornéennes élevées en particuliers de la "coma". S'il y a des aberrations élevées, ce peut être le signe d'une cornée pathologique qui ne doit pas être opérée en paticulier en Lasik (risque d'ectasie cornéenne). Une cornée normale présente peu d'aberrations de haut grade. Il n'y a pas de différence significative entre un traitement personalisé et les traitements standarts des lasers actuels pour une cornée normale.
Cette méthode s'applique principalement lorsqu'une reprise est nécessaire et qu'il y a un décentrement ou une irrégularité inhabituelle postopératoire responsables des aberrations de haut grade élevées.La qualité de vision obtenue est meilleure si le laser supprime aussi les aberrations de haut grade. Il s’agit d’un traitement personnalisé.

La reconnaissance irienne et de la cyclotorsion

Un examen préopératoire prend plusieurs photographies de l’œil à opérer et repère les caractéristiques de l’iris du patient, chaque iris étant unique (reconnaissance irienne). Les images sont transmises au laser qui reconnaît l’œil, l’iris et l’axe de l’astigmatisme. Certains patients ont une rotation de l’œil en position allongée, ce qui change l’axe de l’astigmatisme à traiter. Le laser compare les repères de l’iris du patient assis et allongé et corrige la cyclotorsion. Le traitement de l’astigmatisme est ainsi fait dans le bon axe même en cas de cyclotorsion. Les résultats en sont considérablement améliorés même en cas de fort astigmatisme.

Pour revenir à la page d'accueil