Consultations

11 bis - 13 Bd Raspail
75007 PARIS

Téléphone

01 45 89 99 45

Chirurgie de la presbytie

Pour qu’une image située à l’infini ou à quelques centimètres soit vue nette, il faut que l’œil accommode. Pour accommoder, l’œil contracte le muscle ciliaire ce qui modifie la forme du cristallin et le rend plus bombé donc plus convergent permettant la mise au point pour la vision de près.
La presbytie est due à une diminution de l’élasticité du cristallin qui n’arrive plus à faire cette mise au point entre la vision de loin et la vision de près.
La chirurgie de la presbytie consiste à permettre la vision de loin et de près sans lunettes chez un patient qui est à l'âge de la presbytie (45, 50 ans et plus).

Plusieurs techniques existent.
Elles reposent toutes sur le principe d'une myopisation (bascule) plus ou moins importante et d'une augmentation de l'asphéricité de l’œil dominé sachant qu'un œil myope voit bien de près et que l'augmentation de l'asphéricité augmente la profondeur de champ donc la vue de près.
Le résultat de ces techniques est une diminution très nette de la nécessité de mettre des lunettes pour lire sauf lorsque les lettres sont très petites ou mal éclairées.
Pour en savoir plus cliquez sur les titres :
1 : LE LASIK AVEC MYOPISATION D’UN ŒIL (BASCULE)
2 : LE PRESBYLASIK
3 : LE PRESBYLASIK AVEC MICRO-BASCULE ET MODIFICATION DE L’ASPHERICITE
4 : L’EXTRACTION DU CRISTALLIN AVEC IMPLANT MULTIFOCAL

Aucune de ces techniques ne restaurent l’élasticité du cristallin avec une accommodation identique à celle d' un patient plus jeune non presbyte mais aboutissent à un compromis permettant de se passer de lunettes de près la plupart du temps.

Lorsque le patient a un défaut réfractif de loin et de près, la chirurgie réfractive permet de corriger le défaut de loin et d'améliorer considérablement le défaut de près. Le taux de satisfaction est dans ce cas bon la plupart du temps.
Lorsqu'il n'y a aucun défaut de la vision de loin (emmétrope) mais uniquement une mauvaise vision de près par presbytie, le challenge est plus difficile car il faut absolument obtenir un effet sur la presbytie sans altérer la bonne acuité visuelle de loin.
La plupart des techniques cornéennes proposent une diminution légère de la vue de loin d'un oeil permettant de gagner sur la vue de près. Une explication précise est nécessaire pour obtenir une bonne adhésion et une bonne adaptation du patient au résultat.

Néanmoins, la chirurgie cornéenne de la presbytie même si elle n'est pas performante à 100% a l'avantage de se faire au niveau de la cornée, et donc de ne pas être très invasive pour l’œil, d'être la plupart du temps ajustable et réversible et d'obtenir une diminution voire une disparition de la nécessité de mettre des lunettes correctrices de loin et de près.

Pour la chirurgie du cristallin clair, il s'agit d'une chirurgie identique à la chirurgie de la cataracte sur un œil qui n'a pas de cataracte.
Un implant est mis dans le sac cristallinien.
Ces implants sont multi focaux. Les implants multi focaux sont efficaces pour la vision de loin, de près et intermédiaire (pour l'ordinateur). Il est possible de privilégier la vision de loin, de près ou intermédiaire en fonction du mode de vie des patients afin d'arriver à la suppression des lunettes.
Il s'agit d'une chirurgie endoculaire qui, bien que très au point, n'est pas sans aucun risque, comme toute chirurgie endoculaire : Les complications telles qu'une infection, un œdème maculaire, un calcul d'implant imprécis sont exceptionnelles mais il est impossible de garantir qu'elles ne surviendront pas entrainant un moins bon résultat que celui souhaité.
Il peut aussi y avoir des effets adverses comme des halos nocturnes gênant la conduite automobile bien qu'ils soient plus rares avec les implants multi focaux de dernière génération..
Par ailleurs, la chirurgie du cristallin clair est une chirurgie réfractive non prise en charge par la Sécurité Sociale, prise partiellement en charge par certaines mutuelles.

Tout les avantages et les risques doivent donc avoir été expliqués d'une façon claire et loyale au patient avant toute décision chirurgicale d'autant plus qu'il s'agit d'une chirurgie non obligatoire, le patient ayant une bonne vue avec ses lunettes.

Il faut retenir que, lorsque l'indication a été bien posée, avec une bonne explication des avantages et inconvénients des différentes techniques, les résultats sont bons à très bons avec un taux de satisfaction très élevé des patients
.