Consultations

11 bis - 13 Bd Raspail
75007 PARIS

Téléphone

01 45 89 99 45

LASERS THÉRAPEUTIQUES DISPONIBLES AU CABINET

Le cabinet du Dr. Solange Leroux Les Jardins est équipé d’un laser à Argon et d’un laser Yag.

Le LASER à ARGON est utilisé principalement sur la rétine pour :

Laser Argon
► Consolider des lésions rétiniennes périphériques prédisposant au décollement de rétine (palissades, déchirures rétiniennes, trous rétiniens).
► Traiter les zones ischémiques survenant après thrombose de la veine centrale de la rétine afin d’éviter un glaucome néovasculaire.
►Traiter les zones ischémiques de la rétinopathie diabétique afin d’éviter les complications de la rétinopathie proliférante.
► Il peut être utilisé en cas de glaucome à angle ouvert pigmentaire au niveau de l’angle et du trabéculum (trabéculoplastie).

Le LASER YAG est utilisé :

Laser Yag
► Pour prévenir un glaucome aigu en faisant une iridotomie périphérique
► Pour couper la membranule qui s’opacifie derrière l’implant après chirurgie de la cataracte appelée aussi
CATARACTE SECONDAIRE :
L'implant est mis dans le sac cristallinien. La face postérieure du sac cristallinien s'opacifie souvent après quelques mois ou années. C'est ce qu'on appelle la cataracte secondaire. Elle entraine une baisse d'acuité visuelle. Son traitement est simple et consiste à couper la membranule ou membrane postérieure du cristallin au laser YAG. Ce laser se fait après dilatation de la pupille au cabinet du Dr. LEROUX LES JARDINS avec une goutte de collyre anesthésiant la cornée. La durée de ce laser est de quelques secondes. La récupération visuelle est quasi immédiate lorsque la pupille s'est resserrée. Il faut vérifier le résultat et le fond d'oeil quelques jours après le laser Yag.
La fréquence et la rapidité de la cataracte secondaire est variable selon les patients, le type de cataracte et l'implant utilisé en particulier le matériau et la forme de l'implant utilisé. Le Dr. LEROUX LES JARDINS choisit en règle générale les implants qui donnent peu de cataractes secondaires et de façon tardive après quelques mois ou années.
L’utilisation de ces lasers thérapeutiques se fait sous anesthésie locale par collyre anesthésiant est rapide et indolore.